Taking too long? Close loading screen.
LES ANIMAUX DU MUSÉE
21/03/2018
« L’INCROYABLE HISTOIRE DU CARTABLE PERDU »
28/03/2018

SEMAINE DE LA PRESSE DANS L’ECOLE : QU’EST-CE QUE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE ?

As-tu déjà entendu parler de la liberté de la presse ? A l’occasion de la Semaine de la presse dans l’école, du 19 au 24 mars, ton magazine a décidé de t’en parler, car ce  droit fondamental est le moyen, pour un journaliste, de penser, de dire, d’imprimer ou de publier, ses opinions dans un journal, une radio ou à la télévision. C’est l’une des principales libertés publiques. C’est un moyen qui permet à toute démocratie de s’exprimer.  Mais l’obtention de ce droit a demandé de longs combats.

Née au XVIIe siècle, en Europe, la liberté de la presse, s’est développée peu à peu dans le monde. La Suède est le premier pays, à instituer ce droit, qui fait partie de sa Constitution dès 1766.

En 1776, l’État de Virginie, aux Etats Unis, décide de suivre le modèle de la Suède. La Loi fondamentale de l’État, indique qu’aucun gouvernement ne peut empêcher l’expression de la liberté de la presse. La Constitution du pays reprend à son compte ce principe. Le premier amendement de celle-ci, voté en 1791 stipule que “le Congrès ne fera aucune loi qui empêcherait la liberté de parole ou de la presse”

Aujourd’hui encore, cette liberté n’est pas respectée dans tous les pays. Nombreux sont ceux, en Afrique, en Asie ou au Moyen-Orient, pour qui cette liberté n’est qu’une vague notion, peu ou pas appliquée. Dans ces pays, les journalistes sont souvent emprisonnés, torturés voire tués.

Rien que pour l’année 2017, l’organisation luttant pour la défense de la liberté de la presse et la protection des sources, Reporter Sans Frontière, a fait un compte affolant à travers le monde : 110 journalistes tués, 153 en prison et 54 retenus en otage.

C’est au Soudan du Sud (174ème sur 180 pays, selon Reporter Sans Frontière) que l’on observe la pire évolution, avec une perte de 34 places au classement. Dans ce pays en proie à la guerre civile depuis 2013, les journalistes sont victimes des violences du conflit et de la campagne d’intimidation mise en place par les autorités.

Reporter sans frontière affirme, par ailleurs, que la liberté de la presse n’a jamais été aussi menacée que ces dernières années. Lors de manifestations comme dans les zones de guerre, les journalistes sont devenus, pour certains Etats ou terroristes, des cibles prioritaires à atteindre et, parfois, à abattre !

Voila ! Tu en sais un peu plus, aujourd’hui, sur la liberté de la presse. N’hésite pas à partager cette information avec tes amis.