Taking too long? Close loading screen.
BLACK M: T’ETAIS COMMENT, ENFANT?
23/02/2018
ADIMCOMDAYS, LE JOUR DE VOIR EST ARRIVÉ !
28/02/2018

JAMEL DEBBOUZE, POUR LE MEILLEUR ET POUR LE RIRE

Lâche ton téléphone portable ou ta tablette : face au torrent de paroles et de vannes qu’exprime Jamel Debbouze en continue, tu n’en as pas besoin.
L’humoriste est de retour sur scène avec un nouveau spectacle, « Maintenant ou Jamel ». Planète Okapi dresse le portrait de ce tchatcheur invétéré.

LES DOUTES PASSENT « À LA TRAPPES »
Lorsque Jamel Debbouze rencontrent des enfants à Trappes, en France, c’est leur joie qui se manifeste bruyamment.
« Mais, ils pourraient ne pas être content de nous revoir » précise l’humoriste dans le documentaire L’Entrée des Trappistes qui retrace son parcours et celui de ses deux amis issus de la même ville le comédien Omar Sy et le footballeur Nicolas Anelka.

Né de parents marocains et aîné d’une famille de six enfants, Jamel Debbouze a grandi à Trappes, cette ville située à 30 kilomètres à l’ouest de Paris, dans le département des Yvelines. Là-bas, au milieu des logements sociaux, la vie du garçon est morcelée entre l’école, la maison et les amis. Et c’est avec l’un d’entre eux qu’il aura son accident et perdra l’usage de son bras droit. Depuis, il la cache dans ses poches. Mais à 14 ans, l’adolescent tape dans l’œil d’un professeur de théâtre Alain « Papy » Degois, qui lui donne sa chance. Dorénavant, ce sera cours d’improvisation sur cours d’improvisation pour l’adolescent au bagout impressionnant. Et les doutes passent progressivement « à la Trappes ».

LA TÉLÉVISON, LE BON CANAL

Sans diplôme, mis à part celui non officiel de l’école des vannes, le comédien à l’énergie débordante débarque sur une radio française : Radio Nova, avec dans ses bagages son pote Omar, avec qui il multiplie les canulars. « S’il y en a qui rentre (là où on travaille NDLR), les autres vont rentrer » reconnaît-il dans le documentaire. Il s’en donne à cœur joie et se fait de nouveau remarquer, cette fois-ci, par la chaîne cryptée, Canal Plus, qui l’embauche en 1996.
Jamel a alors 21 ans. C’est le début d’une ascension fulgurante marquée par de nombreux moments cultes. Avec le cinéma, il amplifie sa popularité. Depuis 2006, il a aussi sa propre usine à petits champions : Le Jamel Comedy Club.

DU JAMEL COMEDY CLUB AU JAMEL COMEDY KIDS
Le Camerounais Thomas Njigol, les Ivoiriens Patson et Claudia Tagbo, tous sont passés par le Jamel Comedy Club (le théâtre est situé en plein cœur de Paris), tremplin pour ces jeunes comédiens qui font du stand-up (ils sont seuls sur scène). Et depuis 2016, il existe une version pour enfants : Le Jamel Comedy Kids.
Régulièrement diffusée sur Canal Horizons, cette émission met en scène de très jeunes humoristes qui s’essayent devant des parents à la fois fiers et gênés par les révélations embarrassantes de leurs enfants qui parlent sans filtre.
Des enfants, Jamel en a deux et « aurait de quoi écrire 16 spectacles avec eux », a-t-il admis au micro de la chaîne BFM. Peut-être qu’un jour, l’organisateur du Festival International du rire de Marrakech, au Maroc, leur expliquera « comment il a emprunté son sens de l’humour à sa mère »…