Taking too long? Close loading screen.
Magazine
26/07/2017
Les 5 questions les plus fréquentes pour l’abonnement de vos enfants
08/09/2017

Comment encadrer l’usage des tablettes par les enfants ?

Tablette, téléphone, télévision… en juillet 2017, Bayard Afrique organisait ses 3èmes « rencontres Bayard » à Abidjan autour du thème : « comment encadrer l’usage des tablettes par les enfants ? ».
La conférence, gratuite et ouverte à tous, était aussi accessible via les réseaux sociaux avec le mot-clé #GererSaTablette.

Quels sont les dangers d’une surexposition aux écrans ? Y a-t-il un risque d’addiction ? Peut-on éduquer nos enfants à l’usage des écrans ? Quelles règles fixer ?

Samedi 8 juillet 2017, Delphine Saulière, rédactrice en chef de la gamme lecture à Bayard, et Laure Blédou, Directrice Bayard Afrique ont aidé parents et enseignants à réfléchir aux moyens d’encadrer les enfants et adolescents pour une utilisation intelligente des écrans, y compris des téléphones portables et de la télévision.

Delphine Saulière, rédactrice en chef de la gamme lecture à Bayard (© Facebook Bayard Jeunesse Côte d’Ivoire)

Le numérique peut entraîner un apprentissage erroné de la gratification par l’enfant

« L’idée d’organiser cette conférence est née de notre envie de rencontrer les parents ici et de partager avec eux des informations primordiales sur les risques de la surexposition des enfants aux écrans c’est-à-dire les tablettes, les téléphones portables et la télévision » a notamment expliqué la rédactrice en chef, dans un entretien à Fraternité Matin.

L’usage parfois excessif des appareils numériques par les petits et les grands est une pratique répandue dans le monde et sur le continent africain, aussi.

1. En Côte d’Ivoire, comme dans de nombreux pays africains, le développement technologique a été tel que l’usage des smartphones et tablettes s’est répandu très vite y compris chez les plus petits. Or, des études montrent notamment :
– que 49% des enfants qui ont les troubles de l’apprentissage du langage ont une exposition trop importante aux écrans
– qu’il existe un lien de l’usage numérique avec des troubles de la motricité chez les enfants
– que le numérique peut entraîner un apprentissage erroné de la gratification par l’enfant

2. Qu’en Côte d’Ivoire comme au Sénégal, au Burkina ou ailleurs dans le monde, parents et enseignants cherchent des solutions face à des problématiques concrètes. Par exemple :
– l’adolescent qui pianote, plus ou moins discrètement, sur son téléphone à chaque repas
– l’élève qui utilise la tablette en classe dans le cadre d’un usage encadré par l’école mais arrive avec un appareil déchargé parce qu’il s’est réveillé dans la nuit pour jouer !
– l’enfant qui se met en colère, si on lui refuse la tablette

Serge Tisseron ou la règle du 3-6-9-12

De nombreux spécialistes ont édicté des règles pour aider les parents à encadrer le rapport de leurs enfants. Voici celle de Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste français, qui a développé une approche par âge, et donc, par phase de développement de l’enfant : la règle du « 3-6-9-12 ». En clair, cela signifie :
-pas de télévision avant 3 ans,
-pas de console de jeux vidéo avant 6 ans,
-pas d’accès à Internet avant 9 ans,
– pas d’accès aux réseaux sociaux après 12 ans.
Autre conseil, entendu lors de laditejournée : définir dans la maison des zones sans écran et des horaires de fin d’usage des écrans.
Laisser l’enfant s’ennuyer
En plus des règles, « trucs et astuces » partagés avec les parents, enseignants et membres de la communauté éducative présents à la conférence, les bienfaits de l’ennui ont été rappelés.

«Lorsqu’un enfant s’ennuie, il a la possibilité d’exprimer sa créativité », rapportait Delphine Saulière. En effet, il faut apprendre à l’enfant à s’ennuyer « car c’est dans l’ennui qu’on commence à chercher des choses et à s’en occuper ».
Entre grandes règles et petites concessions, il est important d’encadrer l’usage des tablettes numériques par les enfants afin de ne pas les laisser seul face aux écrans.