Taking too long? Close loading screen.
Comment faire parler votre enfant de ses journées ?
Comment faire parler votre enfant de ses journées ?
09/11/2017
Des bonhommes en pain d’épices à réaliser… et à croquer!
22/11/2017

SARA Côte d’Ivoire : on a testé le Salon de l’agriculture(SARA) en famille

SARA Côte d’Ivoire

Crédit photo: L.G.B

Ce week-end du 18 novembre, n’était pas seulement celui du lancement des magazines Planète à Abidjan, en Côte d’Ivoire ; c’était aussi l’ouverture du SARA Côte d’Ivoire: Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA) organisé chaque année dans la capitale économique ivoirienne. On est allé y faire un tour avec une Petite Personne Très Importante*, âgée de 6 ans et demi (vous savez combien les demis comptent à ces âges).

Qu’est-ce que le SARA ?

SARA Côte d’Ivoire

Crédit photo: L.G.B

« Le SARA (Salon de l’Agriculture et des Ressources Animales) a été relancé par le gouvernement Ivoirien afin de valoriser, promouvoir et développer toutes les richesses du secteur agricole de la Côte d’Ivoire. » Implanté sur la route de l’aéroport, on y trouve des dizaines et dizaines de stands qui présentent les ressources agricoles, animales et forestières de la Côte d’Ivoire en particulier et de quelques pays du continent.  L’entrée est : gratuite pour les moins de 7 ans, de 500 francs CFA pour les 7-15 ans et de 1000 francs CFA pour les adultes (à partir de 16 ans).

Que faire avec des enfants au SARA ?

SARA Côte d’Ivoire

Crédit photo: L.G.B

Le Salon étant très grand, nous n’avons pas tout testé et avons privilégié 5 activités :

– aller voir les animaux.
Peu de succès des poulets, lapins et autres animaux considérés comme trop communs par notre PPTI. En revanche, admiration devant les Khouri, zébus et autruches, malgré l’odeur persistante : « Qu’est-ce que ça sent mauvais les animaux ! »

– profiter de l’espace jeux.
Attention c’est payant : 500 FCFA par enfant. Il y a principalement des châteaux gonflables avec, à certains moments, des animations.

Coup de cœur pour le château gonflable escalade qu’on n’avait encore jamais vu !
– découvrir la culture hors-sol.

Nous avons été accueillis dans la serre par un formateur professionnel agricole qui nous a expliqué comment cultiver les tomates hors-sols. Passionnant !

– visiter l’exposition « zéro déforestation ».
Juste à l’entre du salon, se situe un parcours qu’on peut suivre avec un expert de la diversité. Pédagogique et dépaysant. Attention : ne touchez pas les fruits du baobab, démangeaisons garanties après !

– admirer des tracteurs.

Ce fut le clou de l’après-midi ! Certains avaient des roues plus hautes que notre PPTI qui n’en revenait pas et a pu grimper sur plusieurs. « Wow, tu te rends compte comme c’est haut ! »

Nos + et nos –

En regagnant notre véhicule, nous avons fait un bilan de notre après-midi au SARA. En voici un résumé mêlant les points de vue adulte et enfant.

Les +

– L’accueil famille à l’entrée avec une bracelet spécial pour chaque enfant sur lequel on note le numéro de portable des parents
– Le plan de localisation de chaque espace et la faciliter de circulation

– Les animaux hors du commun

– Les professionnels disponibles pour répondre aux questions

– Les tracteurs !!!

Les –

– L’entrée payante de l’espace jeux pour les enfants alors qu’on a payé l’entré au salon.

– La playlist de l’espace jeux où passent des chansons inadaptées à un jeune public

– Le manque de points pour se laver les mains (on n’en a pas trouvé près des espaces animaux)

 

Selon le site du SARA, en 2016, le salon a accueilli « plus de 212 697 visiteurs dont 61 144 enfants ». Si vous y allez, racontez-nous en nous envoyant un mail bonjour@plantemag.com

* Une PPTI, Petite Personne Très Importante, est un enfant.