Taking too long? Close loading screen.
Les six athlètes africains qui ont marqué l’histoire
21/02/2018
JAMEL DEBBOUZE, POUR LE MEILLEUR ET POUR LE RIRE
23/02/2018

BLACK M: T’ETAIS COMMENT, ENFANT?

Le succès avec Sexion d’Assaut, l’amitié avec Kev Adams, le carton de son premier album solo… on connaît déjà ! Pour la sortie de son deuxième album, Éternel insatisfait, le rappeur nous parle de son adolescence !

J’avais une drôle de tête
« J’avais des lunettes, des bagues aux dents et des boutons plein le visage!
Et une grosse tête, tout le monde m’appelait “tête d’ampoule” ! »

Je voulais qu’on me regarde !
« J’étais le perturbateur du fond de la classe. J’étais populaire et à l’origine de coups montés, comme inciter la classe à sécher. »

J’étais fou de musique
« Dans ma chambre, il y avait plein de posters d’artistes que j’adorais : Eminem, Busta Rhymes, NTM, IAM et Michael Jackson. »

Chez moi, je me marrais
« Avec mes deux soeurs et mon frère, on rigolait beaucoup. Quand mon père était au travail, on était tous assis sur les tables à se vanner.
Mais dès qu’il mettait la clef dans la porte, chacun se tenait droit ou courait dans sa chambre faire ses devoirs. »

C’était moi, la star du quartier
« À force d’écouter mes idoles, j’ai commencé à rapper dans mon coin, puis devant un pote, puis deux. Petit à petit, je suis devenu la star du quartier.
Certains m’encourageaient, d’autres se moquaient…
Moi, j’étais sûr que mes efforts paieraient ! »

Je rappais en douce
« Je me cachais souvent pour fumer et rapper dans les toilettes au lycée. Un ami m’a entendu et m’a fait écouter un groupe de son quartier, Sexion d’Assaut. Au début, je n’ai pas du tout accroché !
Je les ai rencontrés et le feeling est bien passé. On est restés des années ensemble. »

Je perturbais les cours
« Sur mon bulletin de notes, il y avait souvent : “Alpha (son vrai prénom) est très agité, il pourrait mieux faire s’il se concentrait.“
Une fois, une prof de français a dessiné une falaise et un petit bonhomme en chute libre pour me représenter ! »